• Vie de Quartier

Le 07 avril 2015

1,2,3 Friches : un jeu de l’oie géant à la découverte des espaces industriels reconquis

  • Évènement
1,2,3 Friches : un jeu de l’oie géant à la découverte des espaces industriels reconquis

Grand succès pour l’inauguration de l’exposition 1,2,3 Friches à la maison de L’Union samedi 21 mars. De nombreuses familles du quartier mais aussi des alentours ont participé au jeu de l’oie géant à la découverte de la reconversion des friches industrielles.


Tous les mercredis, du 21 mars au 24 juin, l’exposition 1,2,3 Friches de la maison de l’Union permet aux enfants et à leurs parents de parcourir les trois friches industrielles reconverties de la Métropole lilloise : le quartier Saint-Sauveur, le site Fives Cail Babcock à Lille et bien sûr l’Union !

Sous forme de jeu de l’oie géant, les enfants ont découvert ce qu’était une friche industrielle mais aussi comment la transformer en quartier grâce aux personnages de « super aménageur » « super architecte », « super dépollueur » et bien sûr « super habitant ». Les cases du jeu renvoyaient les enfants à des ateliers pour découvrir les acteurs de l’aménagement urbain mais aussi le passé industriel de la Métropole grâce à des infos insolites, ludiques, faciles à retenir. Les enfants, devenus des « super citoyens avisés », étaient plus qu’enthousiastes samedi lors de l’inauguration.

« J’ai pu montrer à ma fille ce qu’il y avait avant dans notre quartier »

Il y avait les novices, comme Edmond et ses copains Arthur, Malo et Louis qui découvraient l’Union pour la première fois. Ces quatre-là ne se sont « pas ennuyés du tout ». « C’est bien que ce soit animé ! On a découvert ce que voulait dire le mot friche et ce qu’on a préféré c’est l’atelier dessin, ça permet de s’exprimer », lance Edmond. « Je ne connais pas L’Union. Quand j’ai vu l’expo, je me suis dit qu’on allait y emmener les enfants. Et même moi, j’ai appris des choses ! » confirme le père des garçons. Il y avait aussi les habitants du quartier comme Norida 54 ans, venue avec ses filles Chloé, 17 ans et Cécile, 25 ans, et ses six petits-enfants ! « L’expo, c’est génial, ça retrace tout le parcours du quartier. Nous, on a suivi le projet. C’est beaucoup de changement, mais quand on voit l’expo, on se rend compte que c’est vraiment positif », explique-t-elle. « C’est vraiment intéressant pour les enfants. Je n’ai jamais quitté le quartier et aujourd’hui, j’ai pu montrer à ma fille de 10 ans ce qu’il y avait avant. Elle n’a pas connu l’époque industrielle, elle a appris beaucoup de choses tout en s’amusant. C’est vraiment une bonne initiative ! » ajoute Isabelle, 45 ans.